Rechercher
  • Magali GUIRRIEC

Un sénior est une opportunité pour une entreprise !


Vivre en immersion pendant trois jours au cœur d'un rayon boucherie, quoi de mieux pour découvrir un métier, casser les stéréotypes et prendre conscience de l'importance de savoirs faire clef ! C'est une expérience que j'ai vécue depuis mai 2022, au sein du centre Leclerc Pleuven Fouesnant.

A l'heure du départ d'un senior, pilier du rayon boucherie, suite à 40 années de travail et d'engagement, la transmission devient un enjeu majeur pour partir en retraite serein et faciliter la continuité du travail dans le respect de l'autre. Il s'agit bien de tuiler ce qui était primordial depuis des décennies, mais également de repenser le management en tenant compte des nouvelles opportunités de développement.

La majorité d'entre nous, voit le métier de boucher, comme un ensemble de techniques de découpe de la viande et la présentation des produits en rayon, pour la vente.

Ce métier est beaucoup plus que cette description sommaire !

Notre boucher serait une sorte de "Monsieur météo" qui adapte sa gestion de stocks en fonction du temps ! Il effectue une vraie étude de sa clientèle et de ses besoins. Il est aussi homme de qualité, méticuleux sur l'hygiène et la sécurité au sein de son laboratoire de découpes. C'est un commercial qui vend ses produits, tout en négociant serré avec les fournisseurs sur la tendreté, l'aspect de la viande et le respect de la chaine du froid.

Il a toujours le sourire accroché aux lèvres, le sens de l'accueil, une bonne écoute et s'ajuste au plus près de la demande des habitués et des nouveaux clients. Il a une connaissance approfondie des muscles des animaux qu'il vend, de la cuisine traditionnelle, mais aussi de celle estivale tel que le barbecue.

C'est un collaborateur engagé, organisé qui doit faire preuve de beaucoup de rigueur et tenir un rythme soutenu, surtout pendant les saisons d'été et de Noël.

Enfin, il est manager d'une petite ou d'une grande équipe. Il sait répartir le travail en fonction des compétences de chacun. Il encourage et peut même devenir inspirant !

Son plaisir : voir revenir un client content ! "Ah le goût, ma brave dame, c'est essentiel à la vie !" Même un peu poète parfois : "une tranche de viande c'est comme une tranche de vie, la digestion dépend de l'épaisseur !"

Et la transmission, comment se fait elle ?

L'observation est un outil redoutable qui écarte les moins patients et habiles. C'est un métier oral, peu de procédures écrites existent. Ces savoir faire peuvent manquer sur le marché de l'emploi, il est donc important d'être efficace. Une bonne transmission prend du temps ! Une réflexion sur le devenir d'un rayon boucherie n'est jamais simple, il s'agit de récolter les avis des plus anciens pour analyser les difficultés et mettre en place des axes d'amélioration, mais aussi de recueillir les idées nouvelles des plus jeunes !

Trois jours ont été nécessaires pour agir dans ce sens. Un travail de fond a été réalisé avec le "chef boucher sortant" sur sa perception des compétences indispensables à transmettre. Nous avons aussi échangé avec le plus jeune, futur responsable du rayon traditionnel, son œil neuf a été instructif. Enfin, une immersion de plusieurs heures et puis des constats sur ce qui existe actuellement, le socle de l'activité, les résultats de la saison d'été (forte activité), nous ont apporté des éléments de réflexion. Les changements à venir tiendront compte des envies nouvelles, de l'orientation du rayon et de l'évolution de la consommation des clients. S'adapter encore et encore pour que ce rayon reste un des poumons du magasin !

La transformation du rayon s'appuiera sur les collaborateurs déjà présents et ceux qui arrivent. Tous doivent embarquer sur le même bateau pour continuer à voguer vers le succès ! Toutefois, comme dit le futur responsable " pas de place au surfeur, les vagues ne sont pas assez grosses ! " Une bonne ambiance dans l'équipe aidera à maintenir la motivation. Chacun doit pouvoir compter sur l'autre. Il ne restera plus que la vision du capitaine de l'entreprise pour donner un cap !

Kenavo.

117 vues0 commentaire